ShamRegarde

Passion'aimant

Ton anagramme

Je t’ai vue, j’ai su. Une évidence. Parfois, ça ne s’explique pas.

Tu as soufflé la poussière. Tu as ouvert en grand. Tu m’as aérée.

Tu m’as donné. J’ai pris. Tu as réparé. J’ai avancé.

Tu révèles ceux qui s’ignorent. Tu les relèves aussi, quelquefois.

Avec moi, tu as fait les deux.

Ce matin-là, c’était un matin comme les nôtres.

Il ne nous faut pas grand-chose.

On s’a.

 

Next Post

Previous Post

3 Comments

  1. Vandamme 18 avril 2017

    Quel beau témoignage d’amitié! quel fulgurance dans le texte. Quel rythme aussi. Ta petite musique à toi. il était temps que tu la fasses sonner à nos oreilles!

  2. Audrey 23 avril 2017

    Vivement que tu écrives tes vœux de mariage… Ça promet des rivières de larmes.

  3. René 27 avril 2017

    paye ne foule

Laisser un commentaire

© 2018 ShamRegarde

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :